Aller au contenu principal

Tchad : de nouveaux affrontements entre l’armée et les rebelles

Par Nora Jaafar, Publié le 30/04/2021 à 15:21, mis à jour le 30/04/2021 à 15:25          Temps de lecture 2 min.
Teaser Media
Tchad : de nouveaux affrontements entre l’armée et les rebelles

Dans la soirée du jeudi 29 avril, les forces gouvernementales et les insurgés se sont affrontés dans une zone située dans l’ouest du Tchad, où l’ex-président Idriss Deby a été tué au début de ce mois. Selon les responsables militaires du pays, les combats dans la région désertique de Kanem, près de la frontière avec le Niger, opposent les rebelles basés en Libye aux forces loyales à la nouvelle junte militaire dirigée par le fils de Deby.

Vivement critiqué pour son autoritarisme et ses inégalités, le défunt président était considéré comme un allié de confiance par de nombreux pays occidentaux, dont l’ancienne puissance coloniale française, notamment dans la lutte contre le terrorisme dans la région du Sahel, aux confins sud du Sahara. Désormais, le Conseil militaire de transition (CMT) tchadien est dirigé par Mahamat Idriss Deby, âgé de 37 ans.

L’armée de ce dernier a déclaré le jeudi soir qu’un hélicoptère MI24 s’est écrasé en raison d’une défaillance technique, mais n’a pas précisé s’il y avait des victimes. Les rebelles ont cependant affirmé avoir "détruit" l’engin.

Pour l’instant, les combats contre le Front rebelle pour le changement et la concorde au Tchad (FACT), issu principalement de l’ethnie Goran, se déroulent à environ 300 kilomètres au nord de la capitale N’Djamena. Les opposants au CMT ont menacé de se diriger vers N’Djamena, où une équipe de l’Union africaine est arrivée hier pour évaluer la situation et examiner les solutions pour un retour rapide à un régime démocratique. Ce comité restera au Tchad pendant une semaine. 

Notons que FACT est dirigé par Mahamat Mahadi Ali, un insurgé chevronné qui vivait auparavant en France. Le Front de ce dernier a promis de poursuivre son offensive après une pause pour les funérailles de Deby le 23 avril. Il a aussi affirmé qu’il compte aujourd’hui dans ses rangs entre 1.500 et 2.000 combattants. De son côté, l’armée tchadienne a assuré le 19 avril avoir tué 300 rebelles et en avoir capturé 246 autres, qui ont été conduits à la capitale pour y être jugés. Le nombre de pertes militaires n’a toutefois pas été rendu public.

Rappelons que le dimanche 25 avril, le CMT a annoncé qu’il n’y aurait pas de "médiation ou de négociation" avec le FACT et a demandé au Niger de l’aider pour capturer le chef du groupe rebelle. Le CMT a pris le pouvoir le 20 avril, immédiatement après l’annonce de la mort de Deby, alors que le Parlement et le gouvernement avaient été dissous. Il a également annoncé une période de transition de 18 mois avant la tenue d’élections "libres et transparentes".

African Banker Awards 2021 : le Maroc doublement distingué

Ce mercredi 23 juin, la prestigieuse cérémonie de remise des prix des Africain Banker Awards a été organisée en marge des Assemblées annuelles de la Banque africaine de développement. Lors de cet évèn...

Côte d’Ivoire : l’ancien Premier ministre Guillaume Soro condamné à la prison à vie

Ce mercredi 23 juin, un tribunal de Côte d’Ivoire a condamné par contumace l’ancien Premier ministre et chef rebelle Guillaume Soro à la prison à vie pour avoir fomenté un coup d’État contre son ancie...

L'ex-président de Mauritanie, Mohamed Ould Abdel Aziz, arrêté

Ce mardi 22 juin, l’ex-président mauritanien Mohammed Ould Abdel Aziz a été écroué. Cette mesure intervient quelques jours après le refus de l’ancien dirigeant de continuer à se présenter à la police,...

Le Nil, un facteur de stabilité macroéconomique

Partagé par onze pays, le Nil joue un rôle essentiel pour les pays qu’il traverse, surtout l’Egypte...

Grand barrage : tension maximale entre l’Égypte et l’Éthiopie

Alors que les Éthiopiens sont cette semaine appelés aux urnes pour les élections législatives, Le C...

Algérie : le parti au pouvoir remporte les élections

Ce mardi 15 juin, l’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE) a annoncé que le Front de libération nationale (FLN), le parti au pouvoir en Algérie, a remporté les législatives anticipées or...