Aller au contenu principal

Lutte anti-Daech en Afrique : nécessité de renforcer les capacités régionales

Par Khansaa Bahra, Publié le 31/03/2021, mis à jour le 31/03/2021          Temps de lecture 2 min.
Teaser Media
LE JOURNAL DE L'AFRIQUE © Archives

Ce mardi 30 mars, lors de la réunion ministérielle du Groupe restreint de la Coalition internationale anti-Daech tenue en mode virtuel, Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, a souligné que «la réponse aux menaces émergentes de Daech doit ériger en priorité le soutien aux États africains et aux organisations sous-régionales en matière de renforcement des capacités». Le but est «d’assurer des résultats plus durables» dans la lutte contre ce groupe terroriste, a-t-il ajouté.

À ce propos, le ministre a fait part de l’engagement du Maroc dans le cadre des efforts de renforcement des capacités en Afrique, comme en témoigne le soutien de l’ouverture à Rabat d’un bureau du Programme pour la lutte contre le terrorisme et la Formation en Afrique de l’UNOCT (United Nations Office of Counter-Terrorism). Il a également appelé à une meilleure coordination des initiatives et efforts internationaux pour faire face à la situation «qui évolue sur le terrain».

Malgré le fait que Daech ait perdu le contrôle sur ses bastions au Moyen-Orient, le groupe ambitionne toujours de se réinventer en engrangeant davantage de soutien, de fonds et de combattants, en particulier dans d’autres régions du monde, a averti le ministre. Dans ce sens, l’Afrique est désormais la cible et le focus de Daech, a ajouté le ministre, précisant que depuis la dernière réunion de la Coalition, la situation est devenue plus alarmante et continue de se dégrader dans le continent. De plus, il a fait remarquer que les attaques sont menées de manière plus sophistiquée avec le transfert du savoir et de l’expertise de Daech aux groupes terroristes locaux.

Paris : deux sommets pour soutenir le Soudan et l’économie africaine

Ce lundi 17 mai, le président français Emmanuel Macron accueille des dirigeants, des diplomates et des investisseurs africains lors d’un sommet visant à aider le Soudan à survivre aux répercussions du...

Algérie : réouverture partielle des frontières dès le 1er juin

Ce dimanche 16 mai, la présidence algérienne a publié un communiqué annonçant que le pays rouvrira partiellement ses frontières dans quelques semaines. Le communiqué a expliqué qu’après «la présentati...

Burkina Faso : au moins 30 morts dans l'attaque d'un village

Ce lundi 3 mai, au moins une trentaine de civiles ont été tués lors de l’attaque d’un village dans l’Est du Burkina Faso, affirment des sources sécuritaires. Ces dernières soulignent toutefois qu...

La junte au pouvoir au Tchad nomme un gouvernement de transition

Ce dimanche 2 mai, la junte qui a pris le pouvoir au Tchad depuis la mort du président Idriss Déby Itno a nommé un gouvernement de transition. Selon le porte-parole de l’armée, le Conseil militaire de...

Tchad : de nouveaux affrontements entre l’armée et les rebelles

Dans la soirée du jeudi 29 avril, les forces gouvernementales et les insurgés se sont affrontés dans une zone située dans l’ouest du Tchad, où l’ex-président Idriss Deby a été tué au début de ce mois....

Tchad : Albert Pahimi Padacké nommé à la tête du gouvernement de transition

Ce lundi 26 avril au Tchad, le Conseil militaire de transition (CMT) a nommé Albert Pahimi Padacke, à la tête du gouvernement de transition. Mahamat Idriss Déby, président de cet organe, a signé un dé...